L’univers hippique au cinéma

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Vous aimez les courses de chevaux et les paris hippiques ? Vous allez adorer notre sélection spéciale de films dans cet univers si particulier. De la comédie la plus loufoque au drame le plus inspiré, rien n’est laissé au hasard ! Alors, à vos marques, prêts ? Turfez !

Turf – Comédie française de Fabien Onteniente (2013)

Dans cette comédie française qui voit jouer Alain Chabat ainsi que Thierry Roland pour sa dernière apparition au cinéma, quatre parieurs veulent arrêter les paris hippiques, découragés de perdre systématiquement au turf. Il y a le Grec, Fifi, le Fortuné et Freddy le flambeur qui fréquent ainsi le bar PMU du coin, avant de se retrouver devant une situation inattendue : celui de racheter un cheval de course qu’on leur présente comme un véritable champion. Il s’agit en réalité d’une vieille carne, que les 4 compères décident d’acheter à quatre.

La bande du Balto se retrouve ainsi très rapidement dans l’envers du décor, celui des propriétaires, des combines et des milliardaires. La question reste de savoir, à partir de ce point, si l’amitié va réussir à triompher de ce monde d’argent. Une comédie résolument placée sous le signe de l’humour bon-enfant !

Pur-Sang : la légende de SeaBiscuit – réalisé par Gary Ross (2003)

Ce drame américain a réussi la prouesse de retranscrire à la perfection l’ambiance épique du sport équestre des années 1930. Adapté du roman Seabiscuit : An American Legend de Laura Hillenbrand, le film relate l’histoire d’un étalon à priori peu performant durant la période de la Grande Dépression en 1936. Son Jockey, Red Pollard (interprété par Tobey Maguire) va pourtant parvenir à faire de ce laissé pour compte un véritable champion, avec l’aide de son propriétaire et d’un entraineur quasi-mutique.

Ce cheval va ainsi incarner, au cœur d’une période tourmentée de l’histoire des Etats-Unis, l’espoir de tout un peuple. Tobbey Maguire excelle ici dans un rôle de garçon au passé malheureux !

Un cœur de gagnant – réalisé par Craig Clyde (2005)

Cette comédie dramatique américaine relate l’histoire de Patrick McCardle, adolescent solitaire qui ne partage spécialement les goûts de son entourage pour les sports traditionnels, tels que le base-ball, bien qu’il pratique cette discipline pour faire plaisir à son père. Il apprend cependant que son vieil ami Houston Jones a été un jour champion de cette pratique sportive, le Steeple Chase qui consiste en une course d’obstacles dans le registre du sport hippique.

Il se découvre alors un intérêt certain pour les disciplines équestres et demandera à être entrainé par Mister Jones, en dépit de l’avis de ses proches. Pour Patrick, c’est une occasion unique de faire ses preuves, à l’occasion de la grande course du comté, le Derby !

Dreamer – de John Gatins (2006)

Voici un drame américain typique, dans lequel l’acteur Kurt Russel donne la réplique à la toute jeune Dakota Fanning. Le film, qui est inspiré d’une histoire vraie, raconte les aventures d’un entraineur de chevaux de courses, Ben Crane. La vie de celui-ci change le jour ou l’un de ses chevaux se blesse lors d’une course et se brise un os du canon.

Avec l’aide sa fille Cale, Ben va tenter le tout pour le tout et soigner la jument dans l’espoir de la voir reprendre le chemin des courses hippiques. Désespérée à l’idée que son père puisse vendre le cheval, Cale parviendra à convaincre son père de lui céder. Un beau film et une belle leçon de vie !